Les mares communales

Contenu de la page : Les mares communales

D’un point de vue culturel

Les mares de village témoignent d’usages passés. Elles étaient utilisées pour l’alimentation en eau domestique, dans la lutte contre les incendies, comme abreuvoirs, mais aussi comme bassin d’assouplissement pour les vanneries, de vivier et de rouissage du lin ou du chanvre. Au XIXe siècle, l’apparition de nouvelles techniques signera le déclin des mares ? ! Toutefois, on peut encore voir les traces de ces anciens usages ou en entendre parler par nos parents ? !

Social

Si les mares ont perdu leurs usages économiques, elles gardent de nombreux intérêts qui justifient leur mise en valeur. Elles peuvent animer l’espace public en créant un lieu vivant en perpétuelle évolution, être un lieu de détente, de loisirs…

Fonctionnel

Les mares jouent un rôle important dans la régulation du ruissellement pluvial et donc dans la prévention de nuisances (inondations, coulées de boue…). Creusées sur le cheminement naturel de l’eau, elles diminuent le volume des ruissellements.

Écologique

Les mares sont de vrais écosystèmes. Leur caractère naturel et vivant participe à l’identité des lieux et leur valorisation. La mare est le lieu de vie et de reproduction d’une flore et d’une faune riches et variées. Insectes, mollusques, crustacés, vers, amphibiens et oiseaux se développent dans l’eau ou aux abords de la mare. Ces espèces, très diverses, sont menacées par la disparition des mares qui participent donc au maintien de la biodiversité locale.

Pédagogique

Une mare entretenue est un lieu d’observation privilégié des plantes et des animaux. Elle offre une animation changeante au cours de la journée et des saisons. Elle permet de comprendre, in situ, les interactions qui s’exercent au sein d’un écosystème. C’est un outil pédagogique original de découverte des milieux humides et de sensibilisation à l’écologie ? !
C’est pour répondre à tout cela que le Plateau Picard sensibilise grands et petits à la préservation de ces trésors naturels.